Guide gratuit en PDF pour l’affichage des allergènes dans les restaurants

L’ère numérique a facilité l’accès à l’information de l’autre côté de l’écran. Cependant, dans le monde de la restauration, cette information peut être une question de vie ou de mort. Dans ce blog, nous explorerons les enjeux cruciaux de l’affichage des allergènes dans les restaurants, le processus de définition de la liste des allergènes, ainsi que les différentes modalités d’affichage. En outre, nous discuterons de l’importance de la sensibilisation du personnel et de la mise à jour régulière de l’information. Un guide essentiel pour tous ceux qui travaillent dans la restauration ou tout autre secteur de l’alimentation.

Quels sont les allergènes à déclaration obligatoire en restauration ?

Il existe 14 allergènes qui doivent obligatoirement être déclarés dans l’industrie de la restauration en fonction des régulations européennes. Il s’agit notamment des céréales contenant du gluten, des crustacés, des œufs, du poisson, des arachides, du soja, du lait, des fruits à coque, du céleri, de la moutarde, des graines de sésame, des sulfites, du lupin et des mollusques. Ces allergènes ont été identifiés comme étant les plus susceptibles d’entraîner des réactions graves chez les personnes sensibles. Il convient de noter que cette liste n’est pas exhaustive et que d’autres aliments peuvent également être allergènes pour certaines personnes.

See also  Comprendre et Gérer les Tableaux d'Allergènes en Restauration

Définir la liste des allergènes de votre restaurant

Étape 1 : définir les allergènes des matières premières utilisées dans l’établissement

La première étape consiste à établir une liste de tous les allergènes potentiels contenus dans vos matières premières. Pour cela, il faut faire preuve de diligence et de minutie, car certains allergènes peuvent se dissimuler dans les composants les plus insoupçonnés. La meilleure approche est d’établir un inventaire détaillé de toutes les matières premières utilisées, en veillant à y inclure les substances allergènes. Faire preuve de transparence avec vos fournisseurs et demander des précisions sur leurs produits est également une bonne pratique.

Étape 2 : définir des allergènes de vos préparations

Il est tout aussi crucial d’identifier les allergènes présents dans vos préparations. Cela implique de prendre en compte les ingrédients utilisés dans chaque plat, mais également la contamination croisée qui peut survenir lors de la préparation des aliments. Il faut donc suivre une procédure en deux temps : d’abord identifier les allergènes dans chaque ingrédient, puis dans chaque étape de la préparation. Cela nécessite une analyse minutieuse et une gestion rigoureuse de la cuisine.

Choisir les modalités d’affichage de l’information des allergènes

Cas 1 : les denrées sont présentées à la vente

Lorsque les produits sont présentés pour la vente, les informations sur les allergènes doivent être clairement indiquées sur l’emballage ou à proximité immédiate de la denrée. L’information doit être facilement lisible et accessible aux consommateurs. Dans le cas d’une vente à emporter, les informations sur les allergènes peuvent être fournies sur le ticket de caisse, sur l’emballage ou par le biais d’une signalétique claire et visible.

See also  Découvrir le Concept Restaurant: Réinventer l'Expérience de la Restauration

Cas 2 : les denrées sont consommées sur place

Lorsque les produits sont consommés sur place, les informations sur les allergènes peuvent être indiquées sur le menu, à proximité du stand de service, ou être disponibles à la demande du client. Il est important que les serveurs soient bien informés des allergènes présents dans chaque plat afin de pouvoir fournir les informations appropriées aux clients.

A ne pas oublier lorsqu’on a mis en place l’information

Sensibiliser tout le personnel aux informations destinées aux personnes allergiques.

Une fois l’information mise en place, il est crucial de sensibiliser tout le personnel à l’importance des allergies alimentaires. Cela implique de former le personnel aux risques associés aux allergènes et aux mesures à prendre pour prévenir les incidents. Il est indispensable que tous les membres du personnel prennent au sérieux le sujet des allergies alimentaires et qu’ils soient en mesure de répondre aux questions des clients sur les allergènes.

Prévoir une mise à jour des allergènes

Enfin, il convient de prévoir une mise à jour régulière de l’information sur les allergènes. Cette mise à jour doit prendre en compte les changements dans le menu, les nouvelles matières premières et les nouvelles recettes. Il est crucial de ne jamais prendre la présence d’allergènes à la légère et de toujours mettre à jour l’information pour assurer la sécurité et le bien-être des clients.

Entrées similaires:

Consultez nos autres articles pour en savoir plus sur la gestion des allergènes, les normes d’hygiène alimentaire, et plus encore.

Perspectives futures

A l’avenir, il est probable que les réglementations sur les allergènes deviennent encore plus strictes, obligeant les restaurateurs à être encore plus vigilants. Ainsi, une gestion efficiente des allergènes dans votre restaurant pourrait devenir un avantage compétitif précieux, en plus d’être indispensable pour le bien-être de vos clients.

See also  Le concept d'éphémère restaurant : tendance culinaire de demain?
Étapes Pratiques
Déclaration des allergènes Identifier les 14 allergènes à déclaration obligatoire
Liste des allergènes Définir les allergènes des matières premières, puis des préparations
Affichage des allergènes Choisir les modalités d’information en fonction de la vente et de la consommation des produits
Sensibilisation du personnel Former le personnel sur les allergènes et leur gestion
Mise à jour des allergènes Prévoir des mises à jour régulières de l’information